Rosaire mondial pour la liberté de la messe traditionnelle

Rosaire mondial pour la liberté de la messe traditionnelle

Depuis la publication du Motu Proprio Traditionis Custodes, le 16 juillet 2021, nous sommes plongés dans l’incompréhension, l’inquiétude, voire le amertume. En effet, le pape François a exprimé à toute l’Église sa volonté de voir disparaître, à terme, la célébration de la Messe traditionnelle. Il accuse la liturgie traditionnelle d’être un instrument de division et de défiance, alors qu’elle est pour nous, au contraire, un instrument de sanctification personnelle et d’évangélisation, une source de grâces pour nos familles et un moyen d’édification pour nos sociétés. Confiants en la puissance divine, nous n’avons cessé de prier Notre-Seigneur Jésus-Christ pour qu’il éclaire le Saint Père et tous les évêques du monde, afin qu’ils réalisent le grand tort que causerait à toute l’Église le fait de se couper de ses racines liturgiques, cultuelles, doctrinales et spirituelles.

À partir de ce mois d’octobre 2021, nous voulons nous tourner encore vers le Ciel, et implorer la Très sainte Vierge Marie afin qu’elle protège, défende et fasse fleurir la Messe de la Tradition de l’Eglise partout dans le Monde. À celle qui a été présente au pied de la Croix, comme elle est présente encore au pied de l’autel chaque fois que se renouvelle le Saint Sacrifice de la Messe, nous adressons nos humbles prières, afin que par sa puissante intercession, son Divin Fils entende nos supplications, et exauce les vœux de ses enfants.

Nous associons à cette intention de prière tous « Ces prêtres qui souffrent ». Ceux qui ont souffert, dans leur sacerdoce, du confinement et de la suspension du culte public. Ceux qui ont été victimes, dans leur sens de l’Eucharistie, des limitations ou des interdictions de distribuer la Sainte Communion directement dans la bouche. Ceux qui supportent, dans la souffrance, les restrictions apportées par les autorités ecclésiastiques à la célébration de la messe traditionnelle qui « réjouit leur jeunesse ».

En offrant un rosaire, un chapelet, ou même une simple dizaine à ces intentions nous voulons adresser au Ciel la supplication de tout un peuple abandonné. Nous croyons en effet que ce qui est en jeu n’est rien de moins que le salut des âmes et la pérennité de l’Eglise. C’est avec confiance que nous nous tournons vers la mère de Dieu car nous savons que son fils nous exaucera et que, par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie, l’Église renouera avec ses racines liturgiques millénaires, et saura accueillir à nouveau, comme ses enfants fidèles, ceux qui ne demandent qu’à rester fidèles à la foi de leurs pères.

 

Pour vous inscrire à ce rosaire mondial :

8
5
0

Ave Maria ont déjà été récités à cette intention